Les membres du réseau

Un réseau de quatre plateformes, cinq laboratoires,  six partenaires institutionnels

Quatre plateformes réparties sur Montpellier

Le réseau Vectopole Sud comprend quatre plateformes expérimentales, des insectariums confinés et des laboratoires associés, ouverts aux partenaires académiques et industriels, nationaux et internationaux. Ces plateformes sont réparties sur quatre sites de l’agglomération de Montpellier :

1/ Plateforme du Site du Triolet, « Plateforme d’insectes de Quarantaine » de l’Université de Montpellier, au sein de DGIMI (Diversité, génomes et interactions microorganismes-insectes) UMR Inra-UM, disposant de compétences en matière de recherche sur insectes d’intérêt agricole ;

2/ Plateforme du Site de Lavalette, le « Vectopole », du Centre IRD de la Délégation Régionale d’Occitanie, au sein de MiVEGEC (UMR UM-CNRS-IRD), disposant de compétences en matière de recherche sur les vecteurs et pathogènes d’importance médicale ;

3/ Plateforme du Site de Baillarguet, « Insectarium de Baillarguet », au Cirad sur le Campus International de Baillarguet (Montferrier-sur-Lez), au sein des unités ASTRE , UMR (Cirad-Inra) et InterTryp (Cirad/IRD) disposant de compétences en matière de recherche les vecteurs d’importance vétérinaire ;

4/ Plateforme du Site EID Med , « Laboratoires R&D de l’EID Med », Entente Interdépartementale pour la Démoustication du Littoral Méditerranéen, opérateur public de démoustication, développant de méthodes et outils de luttes contre les moustiques invasifs (nuisants et vecteurs potentiels).

Un réseau de cinq laboratoires

UMR ASTRE : Animal, Santé, Territoires, Risques, Ecosystème

© K. Huber, Inra

L’objectif de l’UMR ASTRE est d’améliorer la santé animale, la santé publique et la sécurité alimentaire au Sud, notamment dans le cadre des changements globaux et des transitions des socio-écosystèmes. L’enjeu majeur est de développer une approche intégrative de la santé : inter-sectorialité et interdisciplinarité autour de l’animal, de l’écosystème et du territoire.

Deux tutelles : Cirad, INRA

Trois axes de recherche

UMR DGIMI : Diversité, Génomes & Interractions, Microorganismes, Insectes

Les recherches développées dans l’UMR DGIMI sont consacrées à l’étude des mécanismes d’interactions entre les insectes ravageurs de cultures, leur cortège de pathogènes et parasites et leurs plantes hôtes.

Deux tutelles : INRA, Université de Montpellier

Quatre équipes de recherche

© Dgimi

Opérateur public Eid Méditerranée : Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen

Ae_albo_ponte-redim
© J-B. Ferré, Eid Méditerranée

L’EID Méditerranée a pour mission centrale le contrôle de la population des espèces nuisantes de moustiques proliférant dans les zones humides marginales des étangs et lagunes du littoral.

Une direction Technique

Une direction Opérationnelle

UMR InterTryp : Interactions Hôte-Vecteur-Parasite-Environnement dans les maladies tropicales négligées dues aux Trypanosomatidae

Les innovations et les investissements de cette UMR portent sur l’amélioration des outils de surveillance adaptés au contexte d’élimination (incluant les tests de diagnostic dans un contexte de basses prévalences), le développement et l’évaluation de nouvelles molécules thérapeutiques, la lutte contre les vecteurs, et une implication accrue dans la recherche de vaccins.

Deux tutelles : Cirad, IRD

Quatre axes de recherche

G. fuscipes fuscipes gorgéeJ.JanelleCirad-redim
© J. Janelle, Cirad

UMR MiVEGEC : Maladies Infectieuses et Vecteurs : Ecologie, Génétique, Evolution et Contrôle

Anopheles gambiae_repas-redim
© N. Rahola, IRD

Cette UMR a pour mission de comprendre les mécanismes de maintenance, d’amplification et de transmission d’agents pathogènes, leurs déterminants génétiques et non génétiques, afin de pouvoir mieux appréhender l’évolution de ces systèmes infectieux et contribuer à en améliorer le contrôle.

Trois tutelles : CNRS, IRD, Université de Montpellier

Cinq équipes de recherche

 

Six partenaires institutionnels

Un laboratoire associé

L'unité d'Entomologie et Plantes invasives du Laboratoire de la Santé de Végétaux de l'Anses est associée au Vectopole Sud.

L’unité d’entomologie et plantes invasives du Laboratoire de la Santé des Végétaux (Anses-LSV) exerce une activité de référence, de recherche et de veille scientifique dans le domaine de l’entomologie d’une part et dans le domaine des plantes invasives d’autre part.

Cette unité est Laboratoire National de Référence (LNR) pour le Ministère en charge de l’agriculture.

Elle assure directement les besoins en analyses réglementaires des tutelles et fournit plus largement des prestations d’identification d’arthropodes et de plantes d’intérêt agronomique à la profession agricole, incluant les vecteurs de maladies végétales.

Elle intervient dans la conception et la publication de méthodes d’analyses de référence et d’outils d’identification en utilisant les techniques de morphobiométrie et de biologie moléculaire (barcoding). L’unité réalise des expertises et organise en fonction des besoins des formations.

Les compétences de cette unité couvrent l’ensemble des insectes et acariens phytopathogènes et auxiliaires ainsi que les plantes exotiques envahissantes. Elle joue un rôle majeur dans la découverte et l’évaluation du risque phytosanitaire des nouvelles espèces introduites en France et en Europe. L’unité bénéficie de collections d’insectes et de ressources bibliographiques exceptionnelles grâce à sa localisation à proximité de l’UMR CBGP.

Depuis le 1er janvier 2019, l’unité d’entomologie et plantes invasives est également Laboratoire de Référence pour l’Union Européenne (LRUE) pour les insectes et les acariens. A ce titre elle organise des essais interloboratoires d’aptitude (EILA) pour les LNR européens. Elle les forme et les informe en fonction des besoins et apporte un appui scientifique et technique à la Commission Européenne.

Sauf mention contraire, les photos du site web vectopole-sud.fr ont été réalisées par Alexandra Frankewitz, photographe © A.Frankewitz/Transit – Vectopole Sud

Fermer le menu