logo-long

Caractéristiques de la plateforme Vectopôle

Insectariums et laboratoires

Sur une surface de 450 m², elle se compose d’insectariums et de laboratoires ayant trois niveaux de sécurité (I1, I2 et I3), qui correspondent aux niveaux classiques de confinement en recherche (P1, P2, P3).

Les pièces d’élevage d’insectes, des vertébrés et certains laboratoires sont équipés d’un système de régulation de la température, de l’humidité et de la photopériode.

Selon les zones, les laboratoires sont équipés pour la réalisation de tests pour évaluer la sensibilité aux insecticides, les traits d’histoire de vie, le comportement des insectes et pour réaliser les infections expérimentales (interactions pathogènes-vecteurs) avec des agents pathogènes humains/animaux comme des arbovirus (virus dengue, chikungunya… ), des parasites (Plasmodium aviaires, humains), des trypanosomes, des leishmanies ou des filaires.

 

Trois zones de confinement

niveau 1

La zone de niveau 1 comprend

  • une partie laboratoire (85 m²) incluant cinq pièces notamment pour la réalisation de tests de sensibilité aux insecticides.
  • une partie insectarium (125 m²) incluant sept pièces pour l’élevage des insectes et une pièce équipée d’enceintes climatiques.

niveau 2

La zone de niveau 2 (54 m²) comprend :

  • trois pièces pour l’élevage des insectes
  • deux pièces de laboratoire dont une équipée d’un PSM – infection de niveau 2 possible.

niveau 3

La zone de niveau 3 (62 m²) comprend :

  • deux pièces pour l’élevage des insectes,
  • deux pièces pour le maintien de petits vertébrés (animalerie A3)
  • deux pièces dédiées aux infections expérimentales,
  • un laboratoire P3.

Sauf mention contraire, les photos du site web vectopole-sud.fr ont été réalisées par Alexandra Frankewitz, photographe – © A.Frankewitz/Transit – Vectopole Sud

Fermer le menu